Contenu épistémologique

Les signes de la puissance de Dieu dans les cieux et sur la terre

Les signes de la puissance de Dieu dans les cieux et sur la terre
Résumé

les cieux, la terre et tout ce qui existe dans l’univers portent la marque de la puissance de Dieu .ces signes sont si nombreux qu’on ne peut énumérer .Le coran invite plusieurs fois l’homme à contempler ces signes .l’entendu et la multitude des galaxies , des nébuleuses , les astres , les planètes et leurs merveilles ,la vision des nuages et l’apparition de la foudre , du tonnerre et leurs avantages divers ,la création complexe de l’homme comme la meilleure des créatures ,la vie complexe des abeilles …Tout cela n’est qu’une partie des œuvres de Dieu ,l’expression de sa connaissance ,sa sagesse et sa puissance infinie

Détaillée

Les cieux et la terre ainsi que tout ce qui s’y trouve sont les bienfaits de Dieu et traduisent sa puissance infinie .tout ce qui existe est un signe de Dieu et nul n’est à mesure de les énumérer .Dieu invite plusieurs fois l’homme à contempler ces signes .Voici quelques-unes des œuvres de Dieu :

نوشته های مشابه

۱ – Ses signes dans les cieux et sur la terre : plusieurs versets présentent les signes de Dieu dans les cieux et sur la terre (Baqara : 164.Ali imr : 19 Rom : 22, fathiya : 3 Ankabout :44,younous : 3,Ankabout :61, Ghafir :57,Zarifat :47-48 ;Anbiya :32,Ra’d). L’étendue de l’espace et les innombrables planètes et les galaxies constituent le plus évident des signes de la puissance infinie de Dieu dont nous allons citer une infime partie :

Nul ne sait jusqu’où va l’étendu du ciel .Notre galaxie est une partie de l’ensemble des galaxies .Andromède constitue l’une des galaxies qui ressemble dans sa description à la voie lactée et 20 milliards de kilomètre nous séparent d’elle .La voie lactée évolue vers elle à une vitesse extraordinaire mais il n’existe aucun risque de collision entre elles. Car il faut 75 millions de siècles pour que les deux galaxies se touchent.(1)Dans notre galaxie gravite le soleil un million plus grand que la terre .Le rapport de « l’observatoire du mont Palomar » sur l’étendue des cieux est fascinant : « lorsque l’observatoire n’avait pas encore été conçu ,l’étendu de l’univers tel que nous l’imaginons ne dépassait pas 500 années-lumière(La lumière parcourt 30000kilometre par seconde, soit 18 millions de kilomètre m par minute).Mais cet appareil d’observation est venu pousser l’étendu de notre univers à des milliers de km d’années-lumière .D’où la découverte de nouvelles galaxies .Il existe certainement des centaines de millions d’autres galaxies .Il semble d’ailleurs que tout cet espace gigantesque que nous voyons n’est qu’une infime partie d’un univers extrêmement plus grand » (۲)

En ce qui concerne la terre, les scientifiques ont démontré au siècle dernier que sur la terre nous tournons dans sept directions différentes .Présentement où vous ne pensez pas être en mouvement, sachez que vous tournez dans sept directions différente à une vitesse qu’atteint parfois un million huit cent mil kilomètre par heure .L’un de ces mouvements est la rotation de la terre autour d’elle-même. La rotation a été démontrée par le physicien Français Jean Bernard Léon Foucault .Elle se fait à une vitesse de 1300 kilomètre par heure mais ne représente rien par rapport à la vitesse du mouvement de la rotation de la planète terre autour du soleil .Les astrologues pensent que la terre file à une vitesse vertigineuse de 1100kilometre par heure soit 30 kilomètre par seconde .ce qui revient à dire que nous parcourons quotidiennement 2600000 kilomètre .dans ce sens ,un nouveau-né dont les parents célèbrent le premier anniversaire a déjà parcouru 950 million de kilomètre .Un vieillard de 70 ans a déjà parcouru 75 milliards de kilomètre , soit cinq fois plus que le train du système solaire(3)

Mais nous ne sentons pas du tout cette distance. Dieu mentionne plusieurs fois la stabilité de la terre indispensable pour la continuité de la vie et la pérennité des générations.(4) En dépit des mouvements de la terre dans tous les sens, cette stabilité ne constitue- t-elle pas une preuve irréfutable de la puissance de Dieu ?

۲ – Les signes de Dieu dans l’apparition du tonnerre et l’éclair certains versets (comme le verset 24 de la sourate Rome, 12et 13 de la sourate Ra’d) présentent ces éléments comme des signes de Dieu .Un signe qui suscite tantôt l’espoir : la peur de la foudre l’espoir de l’arrivée des précipitations.

Le coran dit que le tonnerre glorifie Dieu et le loue .Les scientifiques affirment que le tonnerre se produit, tantôt au de deux nuages porteurs de charges positives et négatives, tantôt du nuage et la terre .C’est-à-dire le nuage chargé d’électricité positive s’approche de la terre chargée d’électricité négative et il se produit alors une étincelle extrêmement chaude qui brûle tout ce qu’elle rencontre. Bien que la foudre dure un dixième, voire un centième de seconde, produite qui atteint 15000 degré Celsius peut être particulièrement dangereux. (La chaleur externe du soleil s’élève seulement à ۸۰۰۰ degré Celsius) (5).On comprend mieux les dangers de la foudre dont parle le coran ainsi que la peur qu’elle suscite.

En plus d’être un grand signe de Dieu, le tonnerre et la foudre présentent beaucoup d’utilités et de bénédictions :

A- L’irrigation : La foudre produit généralement une chaleur élevée de près de 15000 degré Celsius …. ; Il suffit que cette chaleur brûle une bonne partie de l’air qu’elle rencontrera dans les alentours pour réduire la pression atmosphérique .Nous savons que les nuages fondent en précipitations lorsque la pression diminue, raison pour laquelle très souvent les averses commencent après la foudre et des grosses gouttes de pluie tombent du ciel. Voilà pourquoi la foudre apparaît comme une bénédiction parce qu’elle est un facteur d’irrigation (6)

B- Pulvérisation : Lorsque la foudre et sa chaleur apparaissent les gouttes de pluie reçoivent encore un peu d’oxygène et donnent l’eau oxygénée (H2O2) qui permet de tuer les microbes ; On l’utilise aussi en médecine pour nettoyer les. Lorsque ces gouttes d’eau oxygénées tombent sur le sol elles débarrassent les plantes des maladies et autres infections .Donc si au cours de l’année il y a peu de tonnerre et de foudre, on assiste à la prolifération des épidémies sur les plantes.

۳ – Les signes de Dieu dans la création de l’homme : certains signes de la création de l’homme sont présentés dans les versets (Rome : 20 Insane : 2, Mouminoun : 12 et 13, sajda : 6-9, jathiya : 4…)

Les scientifiques sont stupéfaits aujourd’hui comment apparaissent la vie chez les êtres à partir d’une cellule.

La création d’un être complexe pluricellulaire à partir de la poussière inerte semble encore plus mystérieuse.

Aujourd’hui le plus petit organe du corps humain est l’objet d’étude approfondie .Et jusque-là il y a encore beaucoup de choses à apprendre pour organe. Si déjà il faut une telle maîtrise pour étudier (ou soigner) le plus petit organe du corps humain (tel que l’œil) peut –on dire qu’aucune force savante et intelligente n’est derrière la création de l’homme ? Le corps humain est composé de 10millions de milliards de cellules .On peut comparer chaque cellule à une ville comprenant des centaines de structures. Elle est incomparable aux laboratoires de transformation d’aliments destinés (destinés au corps) qui se présente comme le plus moderne des produits de l’industrie.

۴ – Les signes de Dieu dans la vie des abeilles :

La vie des abeilles révèle l’un des signes de la puissance de Dieu et le coran désigne par « remède » ce qu’elles produisent. Dieu dit dans le coran à propos des abeilles : « Ton seigneur a inspiré aux abeilles : prenez des demeures dans les montagnes, les arbres et ce qu’ils (les hommes) érigent [comme treillages et ruches], et tous les fruits et humblement les chemins que vous fraie votre seigneur. De leurs ventre sort un liquide de couleurs variées et doté de vertus curatives un remède pour les hommes .C’est un signe (destiné à faire connaître Dieu) pour ceux qui réfléchissent. » (۷). En effet, on peut

Se contenter seulement de cette inspiration divine pour démontrer la vie des abeilles pleine de secrets et de mystères. Le célèbre biologiste Maurice Meterling déclare : « Nous ne savons l’origine et la manière dont ces lois et organisations ont été insufflées (dans la vie des abeilles). Nous espérons un jour percer ce mystère et connaître celui qui a institué ces règles .Bref, nous ne pouvons pas saisir dans quelle assemblée consultative les lois régissant les pays des abeilles ont été décidées et qui donne les ordres de mobilisation le jour précis » (۸)

Un scientifique a pris la mesure losangée du fond d’une ruche d’abeilles. Le grand angle mesurait 109 degré et 28 minutes. Il soumis cette question de manière à un grand ingénieur Allemand nommé « Kink » il lui demanda si avec des moyens dérisoires quelqu’un voulait construire une pyramide dot »e d’une grande capacité ; quelle doit être la mesure des angles si les trois faces du parallélogramme sont définies ? Il résolu cette question par calcul de « différentielles ( Fonction linéaire qui fait correspondre à un nombre P le nombre q = df (p) = PF’(x)).Il écrit ainsi la réponse : « ۱۰۹ degré et 26 minutes ». Alors qu’il ne savait pas que la question concernait la ruche des abeilles.

Apres lui, un autre savant nommé Mag Lausen réalisa des calculs beaucoup plus précis et comprit que les 2 minutes étaient le résultat estimé de l’ingénieur et que l’action des abeilles était la plus précise(9). Ces signes et bien d’autres ne sont-ils pas la preuve qu’un créateur unique et infiniment puissant est derrière tout cela ? Le monde de la création est plein de secrets du genre et il suffit qu’un homme honnête médite sur l’un pour se guider vers la puissance de Dieu. Si on regarde bien chaque particule de l’univers constitue une preuve de la puissance divine. Peut –on dire que tout cet ordre et ces merveilles sont les fruits du hasard et qu’ils ne traduisent pas l’existence d’un créateur très puissant ? Tout ce qui existe dans l’univers traduit la présence d’un Dieu omniscient et puissant. Il suffit juste d’ouvrir les yeux.

Notes:

۱- Dayerat ul ma’aref, page 1557

۲- Revue Espace, no 56, mars 1973, cité par Payam Qor’an, vol 2, page 177

۳- Dayerat ul ma’aref, page, 1558

۴- Sourate Naba: 6

۵- I’jâzut Qor’an, page 78, Payam Qor’an, vol 2, page 264 avec un peu de résumé

۶- Payam Qor’an, vol 2, page 265, Makarem Shirazi

۷- Sourate Nahl : 68 – 69

۸- Les Abeilles, Meterling, page 35 – ۳۶, cité par Payam Qor’an, page 387

۹- Tafsir Abou Foutouh Razi, sous page de Shi’rani, vol 7, page 123, payam Qor’an, vol 2, page 388

نمایش بیشتر

نوشته های مشابه

دیدگاهتان را بنویسید

نشانی ایمیل شما منتشر نخواهد شد. بخش‌های موردنیاز علامت‌گذاری شده‌اند *

همچنین ببینید
بستن
دکمه بازگشت به بالا